Environnement et changements climatiques

ProjetAnnéeClientDescription du projet
Etude d'Impact Environnemental et Social pour la Réalisation des aéroports régionaux de Kolda, Sédhiou, Cap Skiring et Simenti
(Lot 1)
2019-2020Aéroport International Blaise Diagne
Programme de Réhabilitation des Aéroports Régionaux (PRAS)
Le Programme de Réhabilitation des Aéroports Régionaux du Sénégal (PRAS) de l’AIBD est une démarche stratégique pour le renforcement de la croissance économique et la réduction de la pauvreté des zones les plus enclavées du territoire national. Il faut dire que la grappe d’aéroports concernés par le programme constitue un cluster aérien qui vise à augmenter l’accessibilité et l’attractivité économique des régions de l’intérieur en améliorant qualitativement le transport aérien passager et fret ainsi qu’à promouvoir des services connexes tels que la manutention aéroportuaire, le catering, etc.
La mission confiée au cabinet est de réaliser une étude d’impact environnemental et social pour la réhabilitation des aéroports régionaux de Kolda, Sédhiou, Cap Skiring et Simenti. Le Plan de gestion environnementale et sociale (PGES) qui sera issu de la présente EIES définira des mesures d’atténuation et d’amendement, mais également de sécurité́, de suivi et de surveillance environnementale. Il déterminera aussi les dispositions institutionnelles à prendre durant la mise en œuvre du projet, y compris celles relatives à la communication et au renforcement des capacités.
L’objectif général de la présente EIES est (i) d’identifier les véritables enjeux environnementaux et sociaux du projet à partir de la caractérisation physique de la zone concernée et, en rapport avec les activités prévues, (ii) et d’analyser et d’évaluer les impacts juridiques, économiques, sociaux et culturels susceptibles d'être engendrés de façon directe ou indirecte.
Etude d'Impact Environnemental et Social pour la Réalisation des aéroports régionaux de Linguère, Podor, Bakel et Kaolack
(Lot 2)
2020-2021Aéroport International Blaise Diagne
Programme de Réhabilitation des Aéroports Régionaux (PRAS)
Le Programme de Réhabilitation des Aéroports Régionaux du Sénégal (PRAS) de l’AIBD est une démarche stratégique pour le renforcement de la croissance économique et la réduction de la pauvreté des zones les plus enclavées du territoire national. Il faut dire que la grappe d’aéroports concernés par le programme constitue un cluster aérien qui vise à augmenter l’accessibilité et l’attractivité économique des régions de l’intérieur en améliorant qualitativement le transport aérien passager et fret ainsi qu’à promouvoir des services connexes tels que la manutention aéroportuaire, le catering, etc.
La mission confiée au cabinet est de réaliser une étude d’impact environnemental et social pour la réhabilitation des aéroports régionaux de Linguere, Podor, Bakel et Kaolack. Le Plan de gestion environnementale et sociale (PGES) qui sera issu de la présente EIES définira des mesures d’atténuation et d’amendement, mais également de sécurité́, de suivi et de surveillance environnementale. Il déterminera aussi les dispositions institutionnelles à prendre durant la mise en œuvre du projet, y compris celles relatives à la communication et au renforcement des capacités.
L’objectif général de la présente EIES est (i) d’identifier les véritables enjeux environnementaux et sociaux du projet à partir de la caractérisation physique de la zone concernée et, en rapport avec les activités prévues, (ii) et d’analyser et d’évaluer les impacts juridiques, économiques, sociaux et culturels susceptibles d'être engendrés de façon directe ou indirecte
Application à titre expérimental des acquis du Projet pour Lutter Contre la Dégradation des Sols à travers l’Implication des Collectivités Locales (CODEVAL)2011 et 2012CODEVAL – JICAAvec l’appui de la JICA un nouveau programme dénommé Projet de renforcement des capacités pour le contrôle de la dégradation des terres et la promotion de leur valorisation dans les zones de sols dégradés (CODEVAL) est mis en œuvre. Les zones ciblées par le présent projet sont 4 départements (Foundiougne, Fatick, Kaolack et Nioro du Rip) des régions de Fatick et Kaolack confrontés à des problèmes de dégradation des sols.
L’objectif du CODEVAL est de mener des activités pour le contrôle de la dégradation des terres et la promotion de leur valorisation.
Les résultats attendus dans le cadre de ce programme sont :
- Les zones prioritaires dans lesquelles les activités de mesure du contrôle de la dégradation des terres et de la promotion de leur valorisation seront menées ;
- Les techniques nécessaires pour le contrôle de la dégradation des terres et la promotion de leur valorisation sont conçues et améliorées ;
- Les techniques et des mesures efficaces pour le contrôle de la dégradation des terres et la promotion de leur valorisation sont identifiées à travers la mise en œuvre des projets pilotes ;
Le niveau de conscience des personnes concernées en dehors des sites des projets pilotes dans les zones prioritaires sur les mesures du contrôle de la dégradation des terres et de la promotion de leur valorisation est haussé.
L’étude de base vise une meilleure connaissance de la zone d’intervention. Il s’agit de recueillir des informations sur de multiples aspects de la vie sociale et économique villageoise, dont l’analyse permettra de caractériser le profil des sites d’intervention du projet. Elle s’appuie principalement sur une enquête quantitative avec l’administration d’un questionnaire auprès des ménages et une enquête qualitative basée sur l’utilisation d’un guide d’entretien pour les focus-groups et entretiens avec des personnes ressources ( chefs de villages, notables, membre OCB, services techniques locaux…).
Projet ECO-VILLAGE : Réalisation collecte de données biophysiques de la ligne de base (actualisation de l’inventaire des villages) des régions de Tambacounda et de Kédougou2017-2018Agence Nationale des Agence Nationale des Eco-villages (ANEV)
Projet Eco-village - JICA
Le Gouvernement du Sénégal a initié le « Programme Ecovillages » avec la création de l’Agence Nationale des Ecovillages (ANEV) qui est un nouveau modèle de développement économique intégrant le développement social, la lutte contre l’inégalité, la conservation de l’environnement et des ressources naturelles, et la mise en valeur des potentialités locales. Ce programme répond aux soucis de l’Etat de faire face aux effets néfastes des changements climatiques et aux actions anthropiques. En effet la régression des écosystèmes, la pression sur les ressources naturelles, l’augmentation des besoins énergétiques satisfaits essentiellement par la biomasse ligneuse et ses produits dérivés, sont autant de facteurs qui accentuent la dégradation de l’environnement.
La mission concerne la réalisation de l’inventaire des villages des régions de Tambacounda et de Kédougou soit au total 1283 villages : 1037 villages pour la région de Tambacounda et 246 villages pour Kédougou dans le cadre de l’établissement de la situation de références des données biophysiques des régions en vue d’un élargissement de l’inventaire des villages réalisés dans le cadre du Projet Ecovillages JICA.
Les objectifs assignés à cette mission sont :
- l’actualisation et l’élargissement de la base de données sur Access ;
- l’inventaire des villages : collecte des données auprès des personnes ressources et autorités des villages ;
- le renseignement de la base de données, la visualisation et la cartographie des données sur ARCGIS ;
- l’élaboration d’un manuel d’utilisation et la formation du personnel de l’ANEV.
Enquête de référence des activités pilotes dans le cadre du projet d’appui visant à propulser le développement rural en assurant l’harmonisation de l’écologie et l’économie (Promotion des Éco villages)2014Agence Nationale des Eco-villages (ANEV)
Projet Eco-village - JICA
Le Gouvernement du Sénégal a initié le « programme Ecovillages » avec la création de l’Agence Nationale des Ecovillages (ANEV) qui est un nouveau modèle de développement économique intégrant le développement social, la lutte contre l’inégalité, la conservation de l’environnement et des ressources naturelles, et la mise en valeur des potentialités locales. Ce programme répond aux soucis de l’Etat de faire face aux effets néfastes des changements climatiques et aux actions anthropiques. Pour atteindre les objectifs fixés au programme, le Gouvernement a sollicité l’appui de la coopération japonaise entre autres partenaires. Le Projet Ecovillages/JICA entre dans ce cadre.
L’objectif global du projet « Ecovillages/JICA » est d’assurer le développement rural durable tout en assurant l’harmonisation de l’économie et de l’écologie.
L’objectif global de l’étude est de faire l’état des lieux dans les zones cibles afin de bien évaluer les impacts ultérieurs des activités pilotes. Il s’agit spécifiquement :
- Analyser l’état antérieur des sites cibles des activités pilotes, à travers la réalisation d’enquêtes auprès des acteurs concernés ;
- Identifier les indicateurs d’évaluation après la réalisation des activités pilotes ;
- Déterminer les zones potentielles d’extension des techniques et/ou approches prises par les activités pilotes.
Il s’est agi notamment de procéder à l’état des lieux des zones cibles afin de bien évaluer les impacts ultérieurs des activités pilotes, de déterminer les zones potentielles d’extension des techniques et/ou approches adoptées par les activités pilotes. Ces activités pilotes concernent :
- Les promotion agricole dans la zone des Niayes (AP 1);
- La vulgarisation des biodigesteurs dans la zone sylvo-pastorale (AP 2);
- L’aménagement intégré de l’environnement autour de l’école (AP 4);