Appui institutionnel-Manuel de procédures

EtudesAnnéeClientDescription du projet
Élaboration de manuel de procédures pour l’Agence de Promotion Du Réseau Hydrographique National (APRHN)2015Agence de Promotion Du Réseau Hydrographique National (APRHN)L’Agence de promotion du réseau hydrographique national (APRHN) a été créée par décret n° 2000-804 du 10 octobre 2000. L’objectif principal de l’Agence de promotion du réseau hydrographique national (APRHN) est de rendre disponible la ressource hydraulique, notamment en milieu rural, en vue de proposer des éléments de réponse face aux besoins de l’agriculture, de l’élevage et de l’alimentation humaine. Les actions qui seront menées par l’APRHN seront au profit des populations rurales et acteurs économiques locaux, mais doivent s’inscrire dans le respect de la préservation de la biodiversité.
Le manuel de procédures a pour objet de décrire les règles et procédures de fonctionnement de l’Agence de promotion du réseau hydrographique national (APRHN). Il définit le rôle et les responsabilités de chacun et détaille les procédures à appliquer dans les différentes situations rencontrées.
Il comprend :
- Le cadre institutionnel
- Le fonctionnement et les activités de l’Agence
- La passation et l’exécution des marchés
- Les procédures administratives
- Les procédures financières
- Les modalités de suivi, d’évaluation et d’audits
- Les annexes.
Il répond aux objectifs suivants :
- fournir des instruments adaptés et formalisés pour la rédaction, la transmission, le contrôle et le traitement des documents administratifs et comptables. A ce titre, il constitue également un manuel d’instructions administratives ;
- décrire les procédures et les opérations relatives au fonctionnement du système de gestion mis en place ;
- fixer, dans le cadre de l’organigramme, les tâches et niveau de responsabilité des différents agents impliqués dans le fonctionnement des procédures ;
- permettre l’élaboration dans les délais de situations financières fiables et sincères.
Sensibilisation, organisation et renforcement des capacités des acteurs et structures de gestion des bassins de rétention2010Direction des Bassins de Rétention et des Lacs ArtificielsCette mission vise à assurer l’appui organisationnel aux structures de gestion des bassins de rétention et le renforcement des capacités des acteurs concernés afin de leur permettre d’acquérir des connaissances et des outils adaptés en vue d’une mise en valeur et d’une gestion optimale du bassin de rétention.
Les objectifs spécifiques sont les suivants :
- Informer et sensibiliser à l’endroit de l’ensemble des acteurs concernés par le bassin de rétention ;
- Appuyer le processus de construction organisationnelle en vue d’une bonne gestion des bassins de rétention par la mise en place de manière participative des instances locales de gestion du bassin de rétention que sont l’Assemblée générale (A.G), le Comité Directeur (CD), et le Bureau Exécutif (BE) ;
- Renforcer les capacités de gestion administrative et financière des membres du CD et du BE ;
Élaboration et mise en œuvre d’un Plan Information, Éducation et Communication (IEC) du Programme National d’Immatriculation informatisée des pirogues de pêche artisanale dans les régions de Saint Louis, Louga, Thiès, Ziguinchor, Fatick, Kaolack et Dakar. 2009-2010Direction des Pêches Maritimes/ Programme SAGPS/ COM STABEX PECHELe Programme National d’Immatriculation a pour objectif la maîtrise du parc piroguier et le contrôle des effectifs à long terme. L’atteinte de ces objectifs passe nécessairement par l’immatriculation physique et électronique des pirogues.

Le PNI s’inscrit dans l’objectif d’ajustement de la capacité de pêche au potentiel halieutique existant. A terme, il contribuera de façon significative à l’effort général d’aménagement et de gestion durable des pêcheries sénégalaises.

De manière spécifique, les objectifs de la campagne de sensibilisation sont :
- l’élaboration de manière participative d’un plan IEC avec l’implication de tous les acteurs concernés ;
- la mise en œuvre du plan IEC au niveau des 26 zones de pêche ciblées ;
- la mise en place d’indicateurs de performance et d’un cadre de suivi/évaluation du plan IEC.
Manuel de procédures du Fonds de développement local (FDL) du PAPIL 2009PAPIL/Direction des Bassins de Rétention et Lacs Artificiels/Banque Africaine de développement (BAD)Le Projet d’Appui à la Petite Irrigation Locale vise la valorisation des écoulements de surface par la réalisation de petits aménagements hydro agricoles de différents types, initiés par les populations, et permettant une sécurisation des productions agricoles et pastorales. Le PAPIL est cofinancé dans sa première phase par le Fonds Africain de Développement (FAD), le Gouvernement du Sénégal et les populations bénéficiaires. La première phase d’une durée de cinq ans a été financée pour un montant de 10 Milliards.

Le manuel de procédures a pour objet de décrire les règles et procédures de fonctionnement du Programme d'Appui à la Petite Irrigation Locale (PAPIL). Il définit le rôle et les responsabilités de chacun et détaille les procédures à appliquer dans les différentes situations rencontrées. Il décrit en particulier les procédures relatives à l’utilisation du Fonds de Développement Local (FDL) et aux travaux communautaires à Haute Intensité de Main d’œuvre (HIMO). Il constitue la version révisée du premier manuel de procédure qui avait été élaborée en août 2005.
Il comprend :
- Le cadre Institutionnel
- La nature et le fonctionnement des dispositifs techniques
- Les modes d’acquisition des biens, services et travaux
- Les modalités d’exécution financière et comptable
- Les modalités de suivi, d’évaluation et d’audits
- Des annexes.
Il répond aux objectifs suivants :
- fournir des instruments adaptés et formalisés pour la rédaction, la transmission, le contrôle et le traitement des documents administratifs et comptables. A ce titre, il constitue également un manuel d’instructions administratives ;
- décrire les procédures et les opérations relatives au fonctionnement du système de gestion mis en place, en particulier pour le FDL et les travaux HIMO ;
- dans le cadre de l’organigramme, fixer les tâches et niveau de responsabilité des différents agents impliqués dans le fonctionnement des procédures.
Élaboration du manuel de gestion administrative et financière du Centre de Pêche de Lompoul ; Sensibilisation, organisation et renforcement des capacités des acteurs2006Direction des pêches maritimes/ JICA/Programme SAGPS/COM/STABEX PECHELe PNI s’inscrit dans l’objectif d’ajustement de la capacité de pêche au potentiel halieutique existant. A terme, il contribuera de façon significative à l’effort général d’aménagement et de gestion durable des pêcheries sénégalaises.
De manière spécifique, les objectifs de la campagne de sensibilisation sont :
- l’élaboration de manière participative d’un plan IEC avec l’implication de tous les acteurs concernés ;
- la mise en œuvre du plan IEC au niveau des 26 zones de pêche ciblées ;
- la mise en place d’indicateurs de performance et d’un cadre de suivi/évaluation du plan IEC.
Le manuel de gestion administrative et financière a pour objet de décrire les règles et procédures de fonctionnement des structures et acteurs chargés de l’exploitation et de la gestion du Centre de Pêche de Lompoul/mer. Il définit le rôle et les responsabilités de chacun et détaille les procédures à appliquer dans les différentes situations rencontrées.
Le manuel comprend :
- les cadres organisationnel et institutionnel ;
- la nature et fonctionnement des dispositifs administratifs ;
- les modalités d’exécution financière et comptable ;
- des annexes.
Il répond aux objectifs suivants :
- fournir des instruments adaptés et formalisés pour la rédaction, la transmission, le contrôle et le traitement des documents administratifs et comptables. A ce titre, il constitue également un manuel d’instructions administratives ;
- décrire les procédures et les opérations relatives au fonctionnement du système de gestion mis en place ;
- dans le cadre de l’organigramme, fixer les tâches et niveau de responsabilité des différents agents impliqués dans le fonctionnement des procédures
- permettre l’élaboration dans des délais réduits, de situations financières fiables et sincères.
Mise en place de procédures de gestion des magasins de stockage et de séchoirs d’oignons de l’Agence de Régulation des Marchés (ARM)2012-2014Le Programme de Renforcement et de Développement des Capacités Commerciales (PRDCC) a été mis en œuvre, avec comme objectifs de renforcer et d’améliorer la politique commerciale du Sénégal et de lui permettre de pouvoir participer dans les négociations commerciales internationales aux différents niveaux multilatéral, régional et sous régional. Financé par l’Union Européenne (UE), le PRDCC a pour objectif sectoriel de contribuer à la sécurité alimentaire par la réalisation d’infrastructures de stockage pour la sécurisation de la production agricole sur une base durable. En effet avec l’accroissement de la production, les capacités des infrastructures de stockage et de conservation se sont avérées insuffisantes, remettant en cause les efforts de régulation du marché de l’oignon au Sénégal.
Dans le cadre de l’appui à la filière oignon, le PRDCC II est en train de construire des magasins de stockage et de séchoir d’oignon dans la vallée du fleuve Sénégal et dans les Niayes et d’appuyer ceux déjà construits par l’ARM avec un transfert de la gestion aux organisations de producteurs. L’Union Européenne a accepté d’accompagner le Ministère chargée du Commerce dans ses efforts de régulation des marchés d’une part avec la construction de magasins de stockage équipés de séchoirs d’oignons dans les zones de production ciblées, d’autre part par une redynamisation des magasins construits par l’ARM dont la plupart est non fonctionnelle pour des raisons institutionnelles, organisationnelles ou financière.
La mission confiée au cabinet GERAD concerne la mise de procédures de gestion des magasins de stockage et de séchoirs d’oignons de l’agence de régulation des Marchés (ARM). La durée d’exécution de la mission est prévue sur 18 mois : octobre 2012 à mars 2014. La zone géographique d’exécution de la mission est la Vallée du fleuve Sénégal et la zone des Niayes avec comme principales cibles les organisations de producteurs d’oignon. Les activités prévues pour la mission s’articulent autour de trois phases :
- Phase 1, concerne la phase préparatoire et d’étude diagnostique sanctionnée par la production d’un rapport préliminaire ;
- Phase 2, celle de la conception du manuel de gestion permettant d’avoir les règles de gestion et de transfert des magasins de l’ARM aux producteurs ;
- Phase 3, est celle de la mise en œuvre du manuel avec des séances de formations des membres des comités de gestion et de suivi d’exécution des activités.